Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

dimanche 30 mars 2014

Déclinaison

Thomas Eakins : Bill Duckett nu

Par Philip Gladstone
Par Angela Ooghe

Èlection dominicale

1

2

3

4

5

6
Allons, allons, petits coquins, vous avez bien une préférence ?!

Je vous souhaite un beau dimanche !
Silvano

Popotons chic, abordable, rapide et facile

Je nappe mes spaghetti "al dente" (De Cecco n°12, publicité gratuite) d'une crème liquide (on peut utiliser de la crème "légère") que j'ai portée à ébullition avec poivre, sel, et Parmigiano Reggiano*. Et je rajoute quelques gouttes d'huile parfumée à la truffe blanche.Je vous entends hurler : un flacon de cette huile coûte entre 15 et 20 € et se garde pendant des semaines. Je m'en sers également pour aromatiser mes œufs-sur-le-plat où j'ai semé, lors de la cuisson, quelques lamelles de Salers, subtil fromage du Cantal et de la région.                                                     
*L'estampille "Parmigiano Reggiano" garantit l'origine contrôlée  de votre parmesan.                                                                                   

Cadeau : ça, c'est de la "promo" !


ZKO Rollercoaster // GREAT EMOTIONS from virtual republic on Vimeo.

Ferdinand Ries Symphonie n° 2  - 4è mouvement
Zurich Chamber Orchestra

Vous trouvez ça étonnant ?

Il en arrive fort peu, je vous l'assure, mais les commentaires défavorables, ceux qui contestent le choix d'une photo ou sa qualité (il m'arrive de commettre des bévues, comme à tout un chacun) sont rarement signés. Assumez, mes chéri(e)s ! Demandez à Pierre, à Jack, ou autres lecteurs fidèles et motivés, si nous n'avons jamais ferraillé sur tel ou tel sujet ! Un commentaire négatif, s'il n'est pas anonyme, est toujours publié, sauf s'il est insultant. Les "gna gna gna, la photo est mal cadrée" sans signature sont tout juste dignes (quoique) des réseaux (souvent "a-") sociaux.
Cela dit, je peux aussi battre ma coulpe : il m'arrive, comme récemment, de publier un billet d'humeur de nature à exacerber celle (allant, la plupart du temps, dans mon sens) de mes visiteurs. Je suis obligé, alors, de couper court pour ne pas transformer ce blog en forum. Certains me font la grâce de m'en excuser. Qu'ils soient remerciés.
Silvano

samedi 29 mars 2014

La trop longue attente


Trois anges





Vous pouvez aller voir là-bas aussi, j'y suis : GC Gazette
J'y mets des photos en vrac, de celles qui m'interpellent quand je navigue, et d'autres, issues des archives de Gay Cultes.

Dans les rues de Ferrare

Ferrara, It.
Brume, mélancolie : la ville de Giorgio Bassani, celle des "Lunettes d'or" et du
"Jardin des Finzi Contini" est d'une autre Italie, profonde.

Philippe Noiret et Nicola Farron dans "Les lunettes d'or" (Giuliano Montaldo 1987)

À lire : 

Eastern Boys, c'est mercredi prochain


On connait la pudibonderie de la régie publicitaire de la RATP. C'est avec un plaisir d'autant plus grand que l'on voit Eastern Boys s'afficher en 4x3 sur les quais du métropolitain. Jusqu'à ce que les inévitables graffitis homophobes ne viennent la polluer, on la contemple, béat, on se pince pour réaliser qu'on ne rêve pas. Ces deux garçons enlacés en format géant interpellent le voyageur, comme les trois cœurs décernés au film de Robin Campillo dans les pages cinéma du Nouvel Observateur. Il y a donc des distributeurs suffisamment impliqués pour assurer une vraie promotion à un film qui a suscité grand intérêt lors de la dernière Mostra de Venise.
Allo Ciné en donne le synopsis, précédé d'un avertissement en caractères rouges :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.
Que l'on sache, Eastern Boys n'est pas de la même eau que "L'inconnu du lac", qui pouvait choquer, y compris dans nos "rangs". On ira donc heurter nos sensibilités avec gourmandise.

Bande Annonce :



Synopsis :
Daniel aborde Marek dans une gare parisienne où ce dernier traine avec sa bande. Il lui propose de le retrouver chez lui le jour suivant. Mais lorsque Daniel ouvre la porte de son appartement le lendemain, il est loin d’imaginer le piège dans lequel il s’apprête à tomber et qui va bouleverser sa vie.

La nuit prochaine...

il faudra se résoudre
à perdre
une heure de
sommeil.

jeudi 27 mars 2014

Idéal pour un Nocturne

Après un Requiem sublime, un ange méditant, cela va bien.

Cadeau : oh oui, ça c'est un cadeau !


Antonio Lotti (1665-1740) : un vénitien, tiens donc !
Requiem aeternam.
Balthasar-Neumann-Choir.
Balthasar-Neumann-Ensemble.
Thomas Hengelbrock.

Je vous en prie, écoutez donc ce Requiem dans son intégralité, ici : clic
CD DHM (Deutsche Harmonia Mundi) 05472 77507 2, car c'est bien d'acheter des disques.
Je me suis toujours demandé si Mozart en avait eu connaissance (cf le "Dies Irae", entre autres) ...

Il n'y a plus assez de fous*

Jean Cocteau à Biarritz en 1949 | Photo Georges Dambier
* de poètes.

Les lunettes d'écaille s'accordent merveilleusement aux boiseries.


mercredi 26 mars 2014

GC Déco : le bois, c'est...

doux,
c'est tendre,
c'est chaud,
c'est...

La vie !


La belle hypothèse

Je lis, dans l'attitude du garçon allongé, l'inquiétude, l'émotion, et l'espoir.
C'est peut-être une première fois.
Et c'est très émouvant.

Note à 15 heures passées :
En cadeau d'Another Country, blogueur émérite, cette citation :

"Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d'étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux."

- Charles Baudelaire, La mort des amants

Palazzo Bernardo, à Venise


Serait-ce un Spritz ?

Via diederik020
 À jeune homme élégant, drink raffiné.

Allegro ma non troppo